Imaginez un gâteau. C’est mieux quand il y a plusieurs couches n’est-ce pas ? Vous savez quoi ? C’est pareil pour notre peau. C’est le seul organe vital que nous pouvons voir et toucher. Elle protège des chocs, des microbes et du soleil grâce à ses trois merveilleuses couches : l’épiderme, le derme et l’hypoderme. Chez Mimétique, on s’est inspirés de la structure et de la composition de la peau pour construire nos produits : c’est le Skin-Mimétisme



Les nombreuses structures de la peau et leur rôle vital 

La structure de la peau : sa première couche, l’épiderme, l’élément protecteur

L’épiderme est la couche la plus superficielle de la structure de la peau, c’est la seule couche que nous pouvons réellement voir et toucher. 

Elle est composée de quatre couches distinctes :  

  • La couche cornée est la couche externe de l’épiderme. Elle est constituée de cornéocytes, des cellules mortes aplaties, qui forment une barrière protectrice contre les éléments extérieurs (comme les bactéries, les toxines et la perte de fluide) grâce à un ciment lipidique. Elle se renouvelle entièrement tous les 28 jours : c’est le turn-over épidermique. Fascinant, n’est-ce pas ? 
  • La couche granuleuse qui est située en dessous de la cornée, joue quant à elle un rôle important pour la maturation des cellules épidermiques, qui est le processus par lequel les cellules de la couche basale de la peau se multiplient et se différencient progressivement en cellules spécialisées de la couche cornée. En plus de ça, cette couche est essentielle car elle forme des kératine : des protéines qui donnent à la peau sa résistance et son étanchéité.
  • La couche épineuse qui contribue à la résistance et à l’intégrité au sein de la structure de la peau. Elle est constituée de petites « épines » formées par des jonctions cellulaires et qui permettent de relier étroitement les kératinocytes (des cellules principales de l’épiderme responsables de la production de kératine, une protéine fibreuse qui confère à la peau sa résistance et son imperméabilité).
  • La couche basale est la couche la plus profonde de l'épiderme. Elle abrite des kératinocytes en division active qui se multiplient pour remplacer les cellules mortes de la couche cornée, assurant ainsi la régénération constante de la peau.

 

Le derme et ses fonction au sein de la structure de la peau

On veut que notre peau soit bien rebondie, et bien ça c’est grâce au derme qui se trouve un étage en dessous de l’épiderme au sein de la structure de la peau. Il fait environ 0,5 à 1 mm. Il est composé de collagène et d’élastine et offre un soutien structurel à la peau en formant un réseau de fibres. C’est donc grâce à lui que notre peau a une espèce de résistance mécanique.

Cette couche contient également tous les vaisseaux sanguins, ce qui fait d’elle un élément majeur de la régulation de la température corporelle car elle redistribue le flux sanguin. 

Enfin, le derme contient des terminaisons nerveuses sensibles, ce qui permet la perception sensorielle. 

En bref, le derme est responsable du soutien, de la sensibilité et de la protection de la peau.

 

 Et l’hypoderme, c’est quoi ?

Et bien, ce sont tout simplement les fondations de l’épiderme et du derme. Il est constitué de petites billes de graisse, appelées les adipocytes. Ces éléments contiennent des mitochondries qui peuvent être associées à des petites usines d’énergie. 

Autrement dit, l’hypoderme c’est un peu le gardien de l’isolation thermique du corps : il stocke l’énergie sous forme de graisse et il s’en sert comme un coussin protecteur qui absorbe les chocs .

 

Les annexes essentielles de la structure de la peau

Déjà, c’est quoi une annexe ? C’est tout simplement un trou qui transperce 75% de la longueur de la peau. Il existe plusieurs types d’annexes, toutes plus essentielles les unes que les autres au sein de la peau. 

Les follicules pileux

Comme leur nom l’indique, ce sont eux qui abritent les racines des poils de notre peau, ils sont situés principalement au niveau du derme. Ils sont très importants pour les poils du corps, car ils permettent la sécrétion de sébum qui lubrifie et protège les poils. 

 

Les glandes sudoripares

Les glandes sudoripares ont pour rôle majeur au sein de la structure de la peau de tout simplement réguler la température corporelle en produisant de la sueur. Celle-ci s’évapore ensuite au niveau de la surface de la peau et permet ainsi le refroidissement du corps. Ces glandes sont particulièrement actives quand il fait chaud ou quand nous sommes en pleine activité physique.

En plus de tout ça, la sueur sécrétée permet également l’élimination de nombreuses toxines et déchets qui peuvent être présents sur la peau 

 

Les glandes sébacées

Tout comme les follicules pileux, les glandes sébacées produisent elles aussi du sébum qui permet une hydratation et un adoucissement intense de la peau dans toute sa structure. Le sébum est également un agent redoutable contre les bactéries, les champignons et les éventuelles irritations dont la peau pourrait être victime. Ces glandes sont présentes dans tout le corps, à l’exception des paumes des mains et de la plante des pieds !

Partager cette publication